Actualité du REC

Championnats deFrance mer 2017 - Marseille
Écrit par Félicie   
Mardi, 18 Juillet 2017 13:31

En chiffres :
- 176 bateaux engagés,
- 540 rameurs/barreurs,
- 75 km de course pour le REC,
- 20h de chorale,
- 300dB d'encouragements,
- 1 anniversaire,
- 1 zumba REC géante,
- 1 cheville tordue,
- 1 selfie pompier,
***Spoiler alerte: 1 bateau médaillé de bronze***

>>> Mercredi 14 Juin : Départ pour Marseille avec 2 yoles, dans les startiiiiiiing blooooock. Après 13h de route, quelques séquences chorale et plusieurs créneaux de maître, nous arrivons à 2h du matin. Visite du QG pour le week-end et surtout test de la piscine : check bombe ! MERCI LUCILE qui nous a dégoté cette perle de l'immobilier marseillais !!!

>>> Jeudi : Repérage d'une partie du parcours pour tous les équipages, avec en tant qu'échauffement la Zumba de François T, en étirement et rafraîchissement : la piscine ; en fond sonore la compile de l'été de Régis. En gros, c'est le club med mais les peignoirs ne sont pas fournis. On garde quand même en tête l'objectif du week-end: on n'est pas là pour peindre la girafe.
Le parcours démarre avec 1 grand "M" puis on repasse par le point de départ pour finir avec un petit "M": au total 7 bouées à virer.

01

>>> Vendredi : les séries. Étape de répartition vers les finales A (en se plaçant dans les 15 premiers) et B. Les courses sont maintenues malgré l'hésitation des organisateurs face au fort vent annoncé. Le point positif c'est qu'avec ces grosses vagues on va pouvoir surfer, le point négatif c'est qu'on risque juste de casser du matériel et potentiellement des rameurs/barreurs.

- 2xSH - Nos poussins dans leur beau bateau jaune ouvrent le bal sur le bassin agité. François R. et David affrontent 28 autres équipages dans leur série, seuls les 15 premiers accéderont à la finale A. Après un départ mouvementé car beaucoup de monde, une course assez difficile face aux conditions climatiques. Ils terminent 22e : Finale B ce sera.

02

- 4xSH - 2 coques/27 pour représenter le REC : la génération X et la génération Y. Thierry, Gilles, Jean-Michel, Loic et Raffaella VS François T., Régis, Antoine, Marc N. et Marco : Gros match ! Les 15 premiers vont en finale A. Au terme d'une course bien négociée, surtout aux bouées où c'est la guerre et où l'on peut vite gagner ou perdre des places, la génération Y remporte la 8e place et la génération X la 15e. Le REC sera donc doublement représenté en finale A !

03

04

- 4xSF - Course spéciale, déjà parce que c'est la nôtre :), mais surtout parce qu'avec 11 bateaux engagés, c'est finale A automatique. L'équipage décide de sa participation à la série ou non. Avec le vent qui avait augmenté, seuls 5 bateaux ont choisi de dompter la vague. Le REC en faisait partie. Marie, Raffaella, Félicie, Elsa et Marco "ont sorti la grand'voile et ont glissééé sous le veeennnt" contrairement à d'autres concurrentes qui sont restées faire les otaries sur la plage. "On me voit, on m'voit plus" à cause de la hauteur des vagues ; nous terminons 2e/3. (2 équipages ont abandonné pendant la course)"

05

>>> Samedi : les finales. Moins de vent mais toujours autant de soleil. Marc N. est allé éclaircir auprès du speaker que nous ne sommes pas des "rénnois" mais bien des "rennais", donc tout devrait bien se passer. Bon, grâce à lui, nous avons quand même notre nouveau cri de guerre "qui ne pousse pas n'est pas rénnois".

- 2xSH - David et François sont dans les starting block pour courir la finale B et se faire plaisir. Ils négocient mieux leur course que la veille et terminent 4e/14, donc se placent au 19e rang sur 29 embarcations. Ils ont remonté de 3 places dans le classement, ce qui est révélateur pour un premier championnat !

06

- Petite pause commerciale : le présentateur TV se dirige vers nos 2 n°4 des 4xSH pour une interview inédite. "Vous allez vous affronter en finale A, ça va être un duel de générations ou plutôt de l'entraide ?". Petit éclat de rire, puis instant de vérité : d'après Gilles, à moyenne d'âge égale, la génération X "mettrait la pâté" à la génération Y. On sent bien la maîtrise de la pression psychologique du vieux singe à qui on n'apprend pas à faire la grimace. "- Vos coéquipières vont également courir la finale A, quelles sont vos pronostics ? - Elles ont la possibilité pour un podium" ; on va voir si Marc le Dragon est au niveau de Paul le Poulpe...

07

- 4xSF - En 4e position pendant les 2/3 du parcours derrière Plougonvelin, il reste 3 bouées lorsque nous commençons à les remonter. Nous arrivons à leur hauteur et au terme d'une ultime relance dirigée par notre barreur Marco, nous nous hissons à la 3e place. "Y a plus qu'à" ne pas les laisser remonter sur et entre les bouées : facile à dire. Dernière ligne droite, "enlevage" de 700m... Et... On passe la ligne d'arrivée 3e : MEDAAAAIIIIILLE DE BROOOOOOOOONZE !!! :) La revanche sur Plougonvelin à la régate de St Malo est prise, en même temps c'est pas faute de les avoir prévenues :) ; on fait la belle l'année prochaine ?
NDLR: rajoutons que c'est la seconde médaille de bronze du club après celle d'Arcachon en 2008 (aussi en 4 barré féminin) et que ce sera aussi la seule médaille bretonne de ces championnats!

08

- 4xSH - Génération X et Y au garde à vous, la finale A débute. 15 bateaux, autant dire que c'est compliqué à chaque bouée ; surtout lorsque les coques ne sont pas assez distancées : il faut la serrer sans toucher les autres bateaux. Cette fois-ci sur plusieurs bouées l'équipage Y est bloqué par ses adversaires, et a du mal à rester concentré sur la course, ils terminent 12e/15. L'équipage X leur emboîte le pas et termine 13e au terme d'une belle course ; big up à nos Master qui sont 3e de leur catégorie et ont remonté de 2 places depuis la veille. :)

09

10

On ne nous dit pas tout ! On apprend après la course que les bouées ont été déplacées par le vent de la veille et que le parcours a été rallongé (+/-8km à la place de 6).

>>> Samedi soir : Remise des médailles et gala des championnats.

11

Entrée sur le podium : pas de larmes, juste des cris, sauts et bras en l'air, au son de notre nouvel hymne rénnois ; la base. "Des bretonnes qui ont l'air très contentes" pour citer le speaker, "si elles pouvaient arrêter de sauter on irait plus vite pour la photo de groupe" pour citer le photographe ; je crois que la barbe de Marco n'était pas encore assez longue pour mériter la conjugaison au masculin. C'est quand même la 3e place de France et la qualification assurée pour les mondiaux, donc oui, on est plutôt contentes. :)

12

On troque les combis/médailles pour revêtir notre plus belle tenue, histoire de montrer que les rénnois ont de la classe. Marco découvre l'accoutrement swag qu'on lui a composé pour le remercier de nous avoir barré ; il ne doute pas une seconde de notre goût prononcé pour la mode.

13

Le gala se déroule sous un chapiteau au bord du bassin. Repas terminé, la piste se chauffe, les danseurs se déhanchent, la Zumba sous la direction de François T. est un succès avec en 1ère ligne le REC, suivi de près par tous les autres clubs participants. Tout va bien.

Mais ça, c'était avant le drame. Avant que Marc N. ne décide de marquer les mémoires pour la dernière soirée avant son départ. "I will survive" débute, il lance l'immuable chorégraphie. MAIS, il n'avait pas vu l'anneau d'attache au sol. Ce précieux qui l'expédiera au sol quelques secondes plus tard. Les pompiers arrivent à la rescousse dans leur plus bel uniforme (on ne te remerciera jamais assez, Marc :) ), direction les urgences. Quelques selfies pompier plus tard, verdict : une entorse.

14

Pendant que "quelque chose en toi ne tourne pas rond" près des "lacs du connemara", nos 2 Sam nous ont ramené à la villa pour une ultime pool party. Jean Michel a même eu droit à une ovation parce que "c'est not' meilleur rameur Jean Mich Mich Mich".

>>> Dimanche: la séparation.

Une yole continue au raid de Marseille-Cassis, l'autre rentre. Nous reprenons la route avec une poignée de vainqueurs. L'aventure continue, au son (pas toujours juste) des plus grands titres de nos chanteurs célèbres... Après 13h de route, place au rangement/nettoyage du matériel ainsi que du camion loué. Voilà c'est fini, rdv aux championnats du monde à Thonon les bains en Octobre !

Merci à nos accompagnateurs qui nous ont aidé, supporté, paparazzié. J'ai nommé Anne, Julie, Lucile, Thibaud, Yohan.

15