Actualité du REC

Rando Guipry Redon
Écrit par Justine   
Dimanche, 30 Septembre 2018 21:10

 

La rentrée approche pour le REC mais avant que chacun fasse son cartable, une dernière rando pour la route.

Le cap est donné, départ de Guipry direction Redon : 35 km, 10 rameurs, 1 suiveur, 2 yolettes et 1 écluse.

20180902_100527Les 10 rameurs au petit matin

 

Au bout de quelques kilomètres nous nous arrêtons à l’écluse de Mâlon. Cette fois-ci, tout le monde est détendu, personne ne stress pour son téléphone portable et le passage de l’écluse se passe à merveille.

 

ecluseEcluse grand confort

 

 

11ème kilomètre : c’est l’heure d’un moment de grâce absolue et de gymnastique olympique avec le changement de barreur pour un équipage tandis que l’autre est toujours en pause.

 

Tout au long de la matinée, une yolette a pu bénéficier d’un guide qui a pu faire part de son incroyable maîtrise historique des ponts de l’aval de la Vilaine. Grâce à lui, la journée a été à la fois sportive mais aussi culturelle.

 

La matinée continue son cours et bien évidemment une yolette est toujours en retard…

 

Une pause s’impose, après les vingt premiers kilomètres, nous nous sommes tous arrêtés à Beslé pour une pause déjeuner bien méritée. L’amarrage des yolettes a été quelque peu difficile mais la patience des uns et la témérité des autres ont permis le succès de leur amarrage.

 

 

Comme nous étions en avance sur le planning, chacun a eu un temps libre de 20 min. Certains en ont profité pour faire une micro-sieste, d’autres se sont laissés emporter par des sucreries.

 

 

Après cette pause, nous avons repris la navigation pour finir les quinze derniers kilomètres. A la fin de la journée, nous avons pu profiter des derniers rayons de soleil de la journée et admirer la diversité des paysages de la vilaine.

corbinieres

 

Arrêt final à Sainte Marie, à quelques kilomètres de Redon. La sortie des yolettes s’est faite en douceur, nous avons par ailleurs été encouragés par un groupe de supportrices inattendues.

 

Le bilan de la fin de journée :

Cette fois-ci Robert ne nous a pas accompagné mais nous avons effectué une belle randonnée de 35,4 kilomètres, nous avons eu de nombreux fous rires ainsi qu’une patience mise à contribution.

 

En bref, nous avons eu une organisation à faire pâlir celle des JO, un dynamisme de fou tout au long de la journée, donc merci à toute l’équipe organisatrice.

 
Cycles d'initiation complets
Écrit par Alban   
Mardi, 21 Août 2018 00:00
Les cycles d'initiation de septembre et d'octobre sont maintenant complets. Prochain cycle en avril / mai, avec les inscriptions dès février !
 
Régate des Poissons 2018 - 16/06/2018
Écrit par Marc   
Lundi, 20 Août 2018 00:00

Le 16 juin dernier nous avons organisé la Régate des Poissons 2018.
Cette année nous sommes repartis sur le site essayé l'année dernière : la zone aval de la vilaine, au niveau de la nouvelle zone Baud Chardonnet.
En effet, ce lieu pour la régate avait donné satisfaction l'année dernière.
Nous avons juste mis directement les pontons au niveau de la place: cela rend les embarquements plus simples un des enseignement de l'année passée.
La météo nous donne plus de gris que de bleu.

Cependant c'était surtout le niveau de l'eau qui nous inquiétait. Heureusement, il avait pu redescendre en milieu de semaine après un épisode à la limite de la crue.

Côté participation ce fut une régate 100% équipages rennais avec 6 équipages du REC et 1 équipage de la SRR.
Comme toujours, nous distinguons 3 catégories: masculin, féminin et mixte.

Le parcours en yolette est de 500m (ou un peu plus) en ligne droite.
Le matin ont lieu les séries qualificative en 1 contre 1.
Mais la question n'est pas tant de battre ou pas son adversaire que de faire son meilleur chrono.
Chaque équipage aura 2 courses pour cela.
Le 2 meilleurs chronos seront établis d'entrée de programme avec la SRR en 2'02"44 face à nos Supelec (Vladimir, Vincent, Paul, David, bar: Alexis) en 2'04"09.
Ensuite ce positionnent 2 équipages REC distancés que de quelques secondes: François, Servane, Olivia, Félicie, bar: Loïc en 2'06"69 et Benjamin, Arthur, Marie, Yohan, bar: François en 2'07"86.
DSC_0174La pause de midi arrive et la galette saucisse voit son succès habituel confirmé.

Au moment de définir les finales, nous décidons d'innover.
En effet sur ce bassin nous pouvons aligner plus de bateaux, ce qui n'était pas le cas quai St-Cyr, où nous faisions la régate par le passé.
De plus cela nous simplifie les choses vu que nous avons un nombre impair d'équipages impair.
Nous optons pour faire la petite finale avec les 3 moins bien classés.

3 équipages du REC s'affrontent: 2 mixtes et 1 equipage féminin.
L'équipage mixte Alban, Elsa, Marie, Antonin, b:Servane s'impose avec plusieurs longueurs d'avance.
Mais derrière la lutte n'en est pas moins serrée entre 2 autres équipages du REC.
A tel point que cela se jouera à quelques centimètres près sur la ligne.
Votre juge d'arrivée fera même appel à la vidéo pour confirmer son impression
fb_1

fb2

fb_3
Quant aux 4 équipages les mieux classés du matin, nous décidons de les aligner ensembles sur une même course à 4!
Et oui à cette époque le bassin n'était pas encore envahi par les algues et avait sa largeur nominale.
Ces équipages ne sont pas si éloignés sur le chrono du matin, tous ont une chance.
Déçus de n'avoir pas pu prendre le meilleur chrono en série, nos Supelec sont revanchards et appliqués.
Une belle course de leur part qui les fait gagner, Vladimir, Vincent, Paul, David, bar: Alexis, avec une longueur d'avance sur l'équipage de la SRR qui finit second.
L'équipage REC Benjamin, Arthur, Marie, Yohan, bar: François arrive aussi à inverser la tendance du matin sur l'équipage REC François, Servane, Olivia, Félicie, bar: Loïc, ils sont respectivement 3ieme et 4ieme.
DSC_0140

Enfin, nous terminon avec le relai en planche à ramer, spécialité made in REC.

DSC_0220

Le résultat du relai ne compte pas pour le classement général, mais les meilleurs auront quand même leur lot.

En bref, ce fut de nouveau une édition réussie.
Nous remercions tous les bénévoles qui ont oeuvré, en amont ou le jour J.
Nous remercions nous soutiens: la Ville de Rennes (prêt de matériel notament), la SNSM, la SRR pour le prêt de 2 yolettes et sa participation.
L'année prochaine sera l'année des 20 ans du club, problement une édition spéciale !

Tous les résultats : ici

 
Jersey - Carteret
Écrit par Loutfi   
Lundi, 30 Juillet 2018 18:10

Le 20-21 juillet a eu lieu la « mythique » course de Jersey-Carteret. Pour le REC, étaient engagés un double : François-Francis R et Benjamin et un 4 barré homme : Jean-Michel, Gilles, Thibault et David-Dav, barrés par Servane, suivi par un touriste-paparrazzi du même club.

 

Le qualificatif de « mythique » pour la course n’est pas exagéré du tout : 28 kms en haute mer (15 milles nautiques), parcourus en moins de 2 heures pour les plus rapides (oui, 14 km/h, pendant 2 h !), 70 bateaux de rame de tout type : solo, double, quatre barrés et même quelques courageux Doris.

 

Le premier jour des bateaux accompagnateurs emportent les bateaux des compétiteurs sur l’Ile. Ça crache du bateau d’aviron vers Jersey ! En moins deux heures, tout est parti. Les rameurs sont aussi emmenés dans ces bateaux accompagnateurs. Une bonne façon de commencer à sautiller sur les vagues et de repérer le parcours qui sera fait à la rame le lendemain.

 

Arrivés à Jersey, les bateaux d’aviron sont alignés sur la plage. Briefing, rencontre des autres rameurs et dîner dans la petite et agréable station balnéaire de Gorey à Jersey. Couchés dans des chambres-dortoirs de 8 personnes et réveillés tôt, Jean-Michel est déjà en tenue vers 7 h (heure française). Réveil musculaire et ensuite petit déj’ au bout d’une longue file d’attente de rameurs demandeurs d’énergie avant l’effort. Les conditions du jour de course sont très correctes : ciel légèrement couvert, un peu de vent. Rien de méchant mais il faudra quand même affronter de la vague.

 

20180721_144003

 

Peu après midi, Doris, femmes et mixtes et ensuite hommes prennent le départ. Chaque bateau accompagné de son bateau suiveur. L’impressionnante armada quitte Gorey ! Une étape importante de la course est la bouée d’Ecrevière sonnant le milieu du parcours et donc une étape importante pour les rameurs, plus ou moins dirigés par leurs bateaux suiveurs.

 

PassageEcreviere

 

Le double prend la 5 ème place à moins de 2 min du podium (sur 143 minutes de course) et le quatre barré repart avec la coupe de la 3ème place !

La dernière étape de Jersey-Carteret n’est pas la moins agréable : concert, apéritif et dîner convivial sur le port de pêche de Carteret.

 

878ca001-984f-4f76-bae8-db0ef902c99b


 
Rando Laillé
Écrit par Alban   
Jeudi, 19 Juillet 2018 19:48

Pour célébrer le 14 juillet, le REC est parti se balader en yolette jusqu'à Laillé. Rennes métropole organisait une "grande traversée", menée par une péniche, et ouverte à tout type d'embarcation. Pour les avirons, il y avait 3 bateaux du REC et 2 de la SRR, pour une randonnée de 30km sous un grand soleil.

Départ de la plaine de Baud comme d'habitude, et petite pause à Baud-Chardonnet pour attendre que tout le monde se regroupe. Certains en profitent pour attraper une tasse de café, Robert en profite pour prendre place à bord d'une yolette. Enfin la péniche démarre, et on peut la suivre au milieu d'un troupeau de kayak.

P1010798Les avirons au milieu des kayaks. C'est qui les plus beaux ?


P1010805

Un rameur qui s'est trompé d'embarcation

1ère écluse. La péniche passe toute seule dans la première sassée puisqu'elle est trop grosse, ensuite les avirons et la SNSM dans la seconde. Les deux premiers avirons ne s'étant pas mis en diagonale comme il se doit dans une écluse, il faut manoeuvrer. Heureusement, une personne inconnue nous fera partager ses 35 ans d'expérience de rame pour nous démeller efficacement (ou pas...). Finalement, les 6 bateaux arriveront tous à rentrer dans l'écluse, et on s'échappe du flot de kayak que nous ne reverrons plus jusqu'à la fin.


P1010737
Une écluse bien remplie

 

Fort de cette première expérience, le passage des écluses suivantes se passe très bien. Heureusement car il en reste encore 6 !

3ème écluse, Apigné. On a le droit à une pause déjeuner. Panier repas rempli de produit locaux au menu. Nous n'avons malheureusement pas le temps de trainer, car il faut qu'on arrive à dépasser la péniche sur le trajet restant pour pouvoir sortir nos coques de l'eau à Laillé avant que la péniche n'accoste. On est donc prêt à repartir, problème : l'unique ponton est obstrué par un bateau à moteur en train d'embarquer des touristes... On entame donc la digestion et on repart dès que le ponton est libéré.


P1010777Bon appétit !

6ème écluse, Pont-Réan. On arrive à la pause Pont-Réan alors que la péniche est déjà en train de repartir. Pause expresse : ravitaillement en eau fraiche (oui, l'eau chaude au gout de plastique c'est pas très bon) et changement de barreur. Objectif passer avant la péniche à l'écluse suivante.

 

7ème écluse, la dernière ! On arrive à l'écluse alors que la péniche est encore là. C'est bon, on peut passer avant elle ? Et bien non, l'éclusier fait passer la péniche en premier...

 

P1010734

Arrivé à Laillé. Comme prévu, et reconnu la veille, le débarquement à Laillé est compliqué. Il n'y a pas de ponton, quelques rochers, et malgré l'escalier aménagé pour l'occasion, la berge est pentue pour sortir les bateaux. Une première yolette arrive avant la péniche. Le débarquement se passe plutôt bien. Sortir le bateau est faisable. On le dépose sur l'herbe et on va chercher le matériel dans le minibus. Puis vient la péniche. Les 4 autres yolettes n'ont pas pu dépasser, et devront donc faire des ronds dans l'eau le temps que tout le monde débarque et que la péniche nous fasse de la place.

Une fois tous les bateaux sortis, on entame le démontage, et la préparation de la remorque. Un petit verre bien mérité après cette journée sportive sous le soleil, et on rentre nettoyer et remonter les bateaux.


20180714_193819La troupe presqu'au complet avec Robert !

 
«DébutPréc12345678910SuivantFin»

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL