Actualité du REC

Ergo
Écrit par Marc N.   
Mardi, 07 Février 2017 20:06

Enfin l’hiver touche à sa fin. Enfin, les rameurs et rameuses vont pouvoir reprendre le chemin du bassin. Enfin la Vilaine se dégèle, et le bruit de l’ergomètre va se faire moins oppressant.

Bon pas tout d’un coup non plus, ça va se faire au fur et à mesure jusqu’à l’heure d’été, mais l’idée est là. En guise de conclusion à cette période sombre, les sportives et sportifs du REC se sont livrés jeudi dernier à un deuxième test ergo. Le premier n’a pas eu droit à sa news en solo, il s’agissait d’un 6000m à cadence fixe : 20 coups/minute. La distance de 6000m correspond à une distance classique de régate de mer, et demande un véritable travail d’endurance et de lucidité. Ce deuxième test a donc adopté la même distance, mais avec une différence pas négligeable : on a libéré la cadence. Dès lors chacun-e adopte son propre rythme pour mettre son corps dans une zone de « confort » toute personnelle. Ce test se veut le dernier chapitre de la saison hivernale d’ergomètre au REC, en même temps qu’un chouette moment de convivialité et de solidarité dans l’effort. 18 courageux-ses ont participé à ce deuxième test, contre 24 participant-e-s au premier. L’hiver est passé par là mais n’a pas refroidi toutes les ardeurs !

ergoFev1_

ergoFev2

Deux jours plus tard, j’ai pris mon baluchon pour participer en solo à l’Open de France d’aviron indoor (d’ergomètre quoi) à Paris. Objectif : s’évaluer au sortir de l’hiver sur la distance reine des courses en rivière, le 2000m. Je reconnais bien volontiers qu’enchaîner deux tests ergos à deux jours d’intervalle n’est pas la meilleure idée que j’ai eue, et le chrono s’en est ressenti, avec presque 8 secondes de retard sur le temps que je faisais en novembre. Mais quelle ambiance ! Toute l’équipe de France était là. S’échauffer en face de Pierre Houin et Thomas Barouk, tomber sur Jérémie Azou assis par terre malgré la cohue (une aura olympique, ça fait de la place !) pour se concentrer avant la course, et admirer leurs performances sportives qui n’ont d’égales que leur humilité devant tous ceux et toutes celles qui ont le sport en commun. C’était un privilège.

ergoFev3

ergoFev4

(On pourra noter la présence de presque toute l’équipe de France poids léger dans le fond, derrière une nuée d’officiels. On voit bien Pierre Houin en jaune et noir !)