Actualité du REC

Résumé des chpt de France d'aviron de mer - Menton 2016
Écrit par Manon, Jérôme   
Lundi, 07 Novembre 2016 19:22

Vendredi 14/10:

Série quatre barrée homme :

Après un orage comme rarement on en a en Bretagne (un palmier déraciné a pris place au beau milieu de la route, aucune visibilité avec la pluie…) le temps se calme et les courses sont maintenues pour l’après midi, mais sur le parcours de repli : les choses sérieuses vont commencer !

Les séries des quatre barrées seniors hommes débutent à 16h. Nos rameurs sont dans la première course en compagnie de gros équipages (Monaco, Nantes, Thonon, Gravelines, Corbeil, … Quelques rameurs présents aux jeux olympiques nous tiennent compagnie sur la ligne de départ.).

« 10 secondes, … 3 secondes… GOOOOOO ! » C’est parti pour 6 km et un premier loooonnnng bord de 2,8km avec des vagues légèrement de travers, mais les rennais se débrouillent comme des chefs et se positionnent en 5eme position au premier virement. La consigne : terminer dans les 10 premiers, ne pas s’épuiser lors de cette course. La finale c’est demain : c’est là que nous enverrons les watts. Le deuxième et le troisième bord se passent sans encombre dans un clapot un peu déstabilisant, un petit surf et un bord à bord avec Dunkerque dynamise un peu la course, nous finissons le parcours en 7eme position. Les premiers de la série sont Monaco et Nantes, l’équipage de Dunkerque lui termine en 5eme position.

Chez les femmes, pas de série qualificative. Trop peu de bateaux engagés, c’est dommage.

Pour consoler tout le monde et se mettre dans le bain, une course « open » sans enjeu est organisée et rassemble les équipages en quatre barrés junior homme, femme, mixte et senior femme. La participation est libre.

On y est, c’est parti avec un départ prudent. Puis le temps se lève. Si les hommes ont fait la course sous le soleil, pour les femmes c’est nuages et pluie après quelques centaines de mètres effectués. Pas de stress, on fait la course dans le peloton (enfin un peu derrière) pour se chauffer et prendre la température du bassin. En conclusion, l’eau est chaude (et salée). Même celle qui tombe du ciel. La mer est un peu agitée, ça tape un peu à l’avant du bateau, Caroline joue la crêpe sur son siège. Elle en sortira indemne. Pas de classement à l’issue de cette course. On apprendra quelques minutes après l’arrivée que la course a été annulée après le départ... Les concurrents sur l’eau n’ont visiblement pas été informés.

Samedi 15/10:

La direction de course a choisie de garder le parcours de repli, malgré des conditions météo extrêmement favorables. Le parcours sera donc le même que pour les séries de la veille. La communication est assez hasardeuse de la part de la direction de course et nous n’avons pas vraiment d’explication. Peu importe, on connaît le parcours, c’est le point positif.

Finale A du 4x+SF :

Après un bon échauffement sur l’eau, nous voici alignés sur la ligne de départ. Celle-ci a l’air un peu oblique par rapport à la première bouée. Du coup, beaucoup de bateaux tentent de se tasser du côté où le bord sera le plus court.

On la joue subtile un peu à l’écart et on part juste avant le “pouet” pour se retrouver aux avant-postes dès les premiers coups de rame. Rapidement, quatre gros équipages prennent les rennes de la course. La lutte pour le podium se jouera entre eux à l’approche de la première bouée. Pour nous, c’est la cinquième place qui est en jeu. Sur le premier long bord, la place est accessible, nous somme en bord à bord avec Cassis. Les quatre premiers ne sont pas loin. Un accrochage à la bouée pourrait changer la donne. Heureusement, pas d’accrochage dans le groupe de tête à la première bouée pour un virage presqu’en épingle. Chacun vire sans encombre pour prendre le vent et les vagues de travers légèrement porteurs. Là, on se dit que les filles vont nous mettre un surf digne de Kelly Slater pour gratter tout le monde sur le deuxième bord. Bon, l’équipage préfère le marché local et s’oriente vers Brice de Nice pour les surfs. Les vagues ne permettent pas vraiment de lancer le bateau. Les efforts nous maintiennent au contact du bateau nous précédent. On y croit pour le rattraper, tout en résistant héroïquement (rien que ça !) au retour des malouines. Celles-ci nous poursuivant telles des goélands convoitant un sandwich sur la plage du Sillon. Les rameuses de Cassis finissent par nous lâcher, trop fortes. Par contre, St Malo, désolé, il faudra repasser : aujourd’hui on ne lâche rien. Bref, nous n’aurons pas la cinquième, mais nous avons fièrement gagné cette sixième place au terme d’une belle course qui restera certainement la meilleure de la saison.

francemer2016_4xf_1

Manon, Raffaella, Lucile, Caroline, barreur : Jérôme

Finale A quatre barrée homme :

16h30 : Place à la dernière course de ces championnats de France : la finale des quatre barrés séniors hommes.

Le temps est plus calme qu’hier, l’effort sera un peu différent : il faudra une technique irréprochable, une bonne glisse et une grande patate sur les cales pieds pour rivaliser avec les beaux bébés de Monaco, Nantes, etc.
Le départ est donné, le parcours n’a pas changé depuis hier : la barreuse et les rameurs ont déjà leurs repères. Premier virement, la cadence est toujours élevée, la patate est là, on continu pour les 3,2 km qu’il nous reste. Dunkerque est juste devant : totalement accessible aux yeux de la barreuse impuissante qui tentera tant bien que mal de pousser sur ses jambes, ses bras mais surtout sur sa voix pour les doubler. Le bateau adverse se rapproche petit à petit mais pas assez vite pour passer la ligne d’arrivée avant eux, les rennais sont épuisés, les muscles chauffent, font mal, des gémissements se font entendre, ils auront tout donné ! Au final une belle 8eme place nous est accordée en 24min34. Les médaillés seront Monaco, puis Gravelines et enfin les Nantais.

francemer2016_4xm_1

Jérôme, Marc, Antoine, François, barreuse : Manon

Les doubles:

Bien que nous n'ayons pas encore leurs impressions, n'oublions pas nos doubles masculins engagés:

francemer2016_2x_1

Gilles / Fred

 

francemer2016_2x_2

Stéphane / Jean-Michel