Actualité du REC

Rando Erdre
Écrit par Alban   
Lundi, 30 Mai 2016 19:51

Dimanche 22 mai un équipage du REC bravait la pénurie d'essence pour se diriger vers Nantes.Rendez-vous 9h au club de Léo lagrange pour leur randonnées annuelle sur l'Erdre. Objectif : ramer jusqu'au plaine de Mazerolle, 14 km au nord, pique nique au club de Sucé-sur-Erdre et retour en allant jusqu'à Nantes avant le retour au club.


A l'embarquement, 14 bateaux cette année, que des yolettes et un double canë, faute d'équipage complet (une yolette à deux, c'est lourd...).


Au départ donc Anna, Eléna, Cécile LC, Alban J, barré par Loutfi. On se retrouve dans une yolette flambant neuve, avec des avirons H, bref grand confort. Le ciel est nuageux mais contrairement à l'année dernière, il ne pleut pas.

IMG_8595_short

Un bateau neuf, des rameurs un peu moins...


On part donc tranquillement vers Sucé-sur-Erdre sous les conseils techniques de Loutfi. On passe devant divers manoirs et autres maisons de maître en attendant impatiemment les informations du guide touristique fourni par les organisations. Malheureusement, on a oublié de le prendre... Pour les informations historiques, on reviendra l'année prochaine...


On arrive donc à l'objectif après 1h30 de rame et un changement de barreur. On fait demi tour et on s'arrête pour le pique-nique au club de Sucé-sur-Erdre. Les victuailles ont été apportées par voitures, il n'y a plus qu'à se servir. On trouve la meilleure place sur un curieux ponton qui n'a pas de passerelle d'accès. Déjeuner au bord de l'eau donc, avec Eric notre ancien président, maintenant rameur au CNF.

IMG_8627_short

Un déjeuner sur l'Erdre


On commence à ranger, prêt à repartir, lorsque le tonnerre se met à gronder... Sous cet orage menaçant, on se demande si c'est bien sage de repartir maintenant, et surtout, la pluie, çà mouille...


L'averse se met donc à tomber alors que tout le monde est encore à terre, on attend que çà passe. Ensuite, les premières yolettes repartent. A notre tour, on prépare notre bateau, lorsque la pluie redouble. Lâchement on arrête et on retrouve l'abris sommaire des arbres en pensant à tous ceux qui sont sur l'eau.


Finalement, la pluie s'arrête, et le retour se fera intégralement au sec. La fin du parcours se fera sans problème tranquillement. Le changement de barreur mettra seulement l'agilité de certain à l'épreuve.


Un grand merci au CLL pour l'organisation !