Actualité du REC

Trphée des 3 iles - Basse Indre
Écrit par Fred A & Alban   
Lundi, 16 Mai 2016 16:57

Rendez-vous à 11h au REC ! Quel bonheur de cumuler demi-grasse matinée et compétition d’aviron le même jour. C’est donc sous un soleil radieux de « vrai » printemps qui nous accompagnera toute la journée, que nous rejoignons le terrain de jeux de Basse Indre.

Il nous faudra parcourir trois boucles de 3km dans le sens horaire et virer 12 bouées tribord pour terminer ce trophée des 3 iles, qualifiant pour les championnats de France. Le courant s’annonce faiblement descendant et le vent quasi nul.

La routine d’avant course se met en marche : pique-nique, briefing des équipages, sieste, commentaires tout à fait objectifs et mesurés sur ce qui nous entoure, observations des premiers départs..

C’est décidé ! Gilles et moi, en double, irons nous placer au départ près de la berge, puis  garderons une trajectoire bien droite entre les barques au mouillage jusqu’à la première bouée. Notre objectif du jour se résume au respect de trois commandements :

1er commandement : au moins en même temps que tes concurrents tu partiras

2ème commandement : aucune bouée, ni au départ ni en course, tu n’embrasseras

3ème commandement : avec aucune pelle d’équipages concurrents tu ne fricoteras

Objectif atteint ! Après avoir protégé « NOTRE » zone de départ des envahisseurs solo et autres doubles, c’est avec enthousiasme que nous poussons sur nos canes une seconde avant la chute de la seconde boule noire et le coup long du signal sonore, nous permettant ainsi de nous élancer dans le trio de tête. Pendant que les équipages solo et doubles derrière nous se retrouvent et se chamaillent à la première bouée, nous relançons pleine coulisse une fois virée la seconde bouée. Mais l’équipage de Saumur a décidé que ça ne se passerait pas comme ça et nous rattrape pendant le premier tour les pirates ! Nous nous cherchons avec un second équipage pas loin derrière mais ils sont trop forts pour nous et passerons également peu après.

L’enjeu est donc maintenant de respecter la seconde partie du deuxième commandement et d’au moins conserver notre place. Contrairement à la manche de Saint-Malo plus agitée, les conditions aujourd’hui sont tout à fait favorables pour que notre duo puisse s’exprimer et mettre simplement en application ce qu’il sait faire.

C’est bon ! Après quelques hurlements de Gilles à faire pâlir un élan en rut, nous passons la dernière bouée sans heurts et avons conservé notre place jusqu’au bout. Ce qui nous donne un classement de  4ème sur 8 (catégorie senior) et 6ème sur 12 (senior et vétéran), et oui il y a deux classements pour le prix d’un à Basse Indre ! Nous sortons content de notre « ramerie » et d’avoir terminé dans la première moitié du classement.

Il y avait également un 4x+ masculin d’engagé avec Antoine T., Alban J., François V., Stéphane A., barrés par Stéphanie P. L’équipage a fait un départ correct qui les a placés dans le peloton de tête. Lors du premier bord, un premier bateau a été dépassé et les deux premiers passages de bouées se sont bien déroulés amenant le bateau en 3ème ou 4ème position (les avis des supporters divergent…), se rapprochant du concurrent suivant. Et là, c’est le drame, un poudoum…poum survient soudainement. Les rameurs restent dans la course, et continuent de ramer en regardant le rondin de bois sournois qu’ils viennent de heurter filer par bâbord. Mais bientôt la barreuse mettra fin aux espoirs de remontée vers le podium en indiquant que la barre ne répond plus… La course aura durée 1500m et 6’35…

La brève tentative de finir la course en faisant la direction à la rame échouera rapidement, tant le bateau est impossible à diriger sans gouvernail.

Tout le monde se remet de ses efforts et de ses émotions autour d’un sympathique buffet campagnard, dans une ambiance conviviale et musicale. Merci sincèrement au club de Basse-Indre pour leur accueil généreux et leur organisation au poil. Ils n’ont peut-être pas l’océan mais ils en ont l’esprit, et c’est bien là l’essentiel !