Actualité du REC

Régates interacadémies et Chateau Gontier
Écrit par Marc/François   
Vendredi, 29 Avril 2016 21:12

 

Samedi dernier 23 mars, nos équipages universitaires avaient rendez-vous à Nantes pour le championnat inter académique, qualificatif pour les Championnats de France universitaires du mois prochain. Le programme est d'une seule course en ligne, sur 1000m. La météo semblait clémente au départ mais le vent s'est bien levé et a refroidi tout le monde. heureusement pas de pluie.

2 équipages étaient présents : un 8 masculin Supelec et un 4x féminin Agrocampus.

Chez les filles, quatre bateaux engagés. Nos agros, qui ont toutes débuté à la rentrée dernière ne peuvent pas grand chose contre 3 autres équipages assez aguerris. Elles se placent 4/4.

Du côté des 8, déception sur la participation car il n'y a que 2 engagés: Supelec et Centrale Nantes.

Les Supelec se placent 2/2.

Nantes2016

 

Le lendemain, nous reprenions la route avec certains direction Chateau Gontier (entre Laval et Angers).

Une autre régate en ligne sur 1000m, mais cette fois fédérale (équipages de club) et plus universitaire (équipages d'écoles). Voici le compte rendu par un rameur:

Le dimanche 24 avril avait lieu la régate d’aviron de château-Gontier.
Cette compétition a regroupé cette année environ 500 rameurs venus de régions et villes différentes.
Pour l’occasion, deux bateaux étaient présents pour représenter le REC Aviron :
- Un skiff pour Marc
- Un 4 de pointe par 4 Supélec : Maxime, Christian, Jason et François (remplaçant de Luca)

CG1

Le parc à bateaux s'étend jusqu'à la dernière maison au fond

CG3

Bonnes conditions du matin

Les 5 rameurs semblent prêts et l’installation des bateaux se fait rapidement, malgré le monde et le manque de place. Après la réunion des délégués, plusieurs choses ont été annoncées :
- En catégorie sénior, le nombre de bateau participant en 4 de pointe sans barreur (3 bateaux) et en skiff (2 bateaux) est faible, à la différence du nombre de bateau dans les autres types d’embarcation (8 huit de pointe, 14 doubles) 
- Le skiff n'a pas de chrono au programme et partira directement en finale l’après-midi.

La course pour les séries du 4 de pointe est prévue pour 10h40.
Les mises à l'eau ne sont pas très coordonnées, ce qui force les 4 rameurs à attendre un bon moment qu’un ponton se libère afin d’embarquer.
Une fois sur l’eau, les rameurs se règlent et partent pour remonter le couloir afin d’attendre pour la course.
Les conditions du matin sont plutôt bonnes, malgré le froid et les nuages menaçants.
La course du matin est une course de 1 kilomètre au format tête de rivière (départ donné bateau par bateau).
Malheureusement, le monde sur l’eau et les dimensions du bassins de permettent pas aux rameurs de s’entrainer correctement et de trouver une cohésion pour ce bateau remanié avec une composition plutôt inhabituelle (un rameur débordé).
Le 4 de pointe réalise une course compliqué avec quelques aléas dans la direction et avec un peu de précipitation, bien que la condition physique des rameurs soit bonne.
Le 4 se classe 3ème/3 avec un temps de 3 min 23 et un retard conséquent (15s) par rapport aux autres concurrents (CA Nantes et Gouet AC), ce qui n’empêche pas les rameurs d’être positif sur leur prestation.
CG2
Les 5 rameurs profitent d’un pique-nique bien mérité au bord de l’eau pour regarder les séries des huit de pointe.
Le premier bateau à repartir pour les finales est le skiff à 14h50.
Les conditions sont moins bonnes qu’en fin de matinée, les vagues et le vent se sont renforcés. Le vent pousse tout le monde, arrivants et partants, dans le virage, ce qui rend difficile la navigation. Le skiff terminera sa course derrière le skiff de Cholet dans une non-course faite de vent et de vagues. Dommage.

Ayant mieux anticipé le stress de la montée au départ, le 4 de pointe lui s'est bien mobilisé et part pour sa finale de 15h45.
L’équipage trouve alors plus rapidement ses repères, ce qui permet à l’équipage de bien se coordonner.
Le départ est lancé, et malgré que l’équipe se précipite moins, la fatigue physique et les problèmes de direction font perdre un certain temps à l’équipage qui ne sortira pas de perf et se reclasse 3ème.
L’équipage est quand même content des deux courses effectué, et les 5 rameurs en profitent pour regarder la finale A des 8 de pointe séniors avant de reprendre la route de Rennes sur les coups de 18h.