Actualité du REC

Retour sur la Régate des Poissons - 13 juin 2015
Samedi, 24 Octobre 2015 04:27

   

   Ah te revoila, l'ami !!

   Après des mois d'attente, qu'ils soient ou non de détente ; écrite depuis les teutons, je vous laisse découvrir, à tâtons, la dernière née issue de la Régate des Poissons ! 4 mois sont passés, mais la flamme qui s'est le 13 juin éveillée, n'a en moi cessée d'être alimentée, et ne voyant aucun récit de la course paraître, il m'incombe d'en faire naître !


   Oui, le samedi 13 juin, sous les rayons de notre chaleureux astre lumineux, la Régate des Poissons a réunie sous ses bannières de nombreux compagnons ; qu'ils fussent rameurs ou spectateurs, il n'en furent pas moins promptes à rejoindre ses couleurs. Agro, REC, Supelec, la classique rengaine s'allonge tout de même par l'ajout du Mans ainsi que de l'Alpa !

   Les séries s'élancent en début d'après midi, tandis que la poussière qui reposait la veille sur les coffres de costumes flotte encore en suspension dans les greniers d'Ille-et-Vilaine, visible au travers de précis rayons de soleil chatoyants. Rayons qui raviront les supporters et autres curieux qui flânent sur les bords de la désormais bien connue Vilaine. "Sur les Quais" qu'on doit dire, il parait. Les batailles rangées sur 500m éclatent les unes après les autres, et chaque esquif prend soudainement un sursaut de vie un bref instant, sous les clameurs des autres participants. La bataille est rude pour les qualifications, et l'équipage Sioux fanfaronna face aux Supelec, mais ce fut sans compter sur l'équipage d'Alpa, qui en embuscade leur souffla sous le nez leur place tant désirée. Ma foi, je dois avouer que je ne m'y attendais pas ! De l'autre côté, les costumes défilent, au grand ravissement de ceux restés sur le banc. Rameurs, Lapins ou Sioux, il y en aura eu pour tous les goûts !

   Viens le temps des finales, et chaque équipage rembarque une dernière fois à la charge, aviron bordés, costumes enfilés, et cales pieds serrés. Arrive la tant attendue confrontation Supelec Alpa, c'est sur leur terrain que les Supelec vont devoir encaisser le soufflet reçu par les quelques secondes qui les rendront déchus !

   Mais tout ça ne l'oublions pas, n'aurait été possible sans la fabuleuse participation de nos agents de l'ombre ; arbitre, speakers, organisateurs ou musiciens ; nous nous devions de leur adresser un salut digne des plus grands souverains !

   S'annonce pour moi le temps de vous quitter,
puissiez vous avoir pris autant de plaisir à lire ce billet que j'en ai eu à l'écrire !
Assurement !!

Ciao
- Seb